Actions

Sculpture : Différence entre versions

De erg

Ligne 1 : Ligne 1 :
 
http://www.erg.be/erg/local/cache-vignettes/L400xH300/arton120-1cc2f.jpg?1462086897
 
http://www.erg.be/erg/local/cache-vignettes/L400xH300/arton120-1cc2f.jpg?1462086897
 +
 +
L'appellation "sculpture" est entendue dans son acceptation la plus large. Une discipline (individuelle ou collective) regroupant une diversité de pratiques, une discipline hétérogène et polymorphe, résolument tournée vers l'art de l'espace et de l’installation (discipline hybride où la sculpture interpénètre et questionne ses relations aux autres disciplines artistiques).
 +
Des pratiques aussi diverses que celles de l’image (photo, vidéo, cinéma...), des arts numériques, de la performance, de la lumière, du son, de l’intervention graphique ou picturale, de l'édition... peuvent être envisagées par l'étudiant qui les connecte à sa pratique de sculpteur.
 +
Le cours considère donc la sculpture dans sa pluralité, que ce soit au travers de pratiques revisitées issues de la modernité et recomposées dans notre présent, ou au travers de pratiques liées aux nouvelles technologies.
 +
Que la sculpture se manifeste sous la forme d’un objet (façonné ou prélevé), d’une structure, d’une série d’éléments disparates, d’une machinerie (high-tech ou bricolée), d’une installation sonore et/ou visuelle, d'une architecture, d’un environnement atmosphérique, d’un espace virtuel, d’une posture, d’un socle, du résidu d’un acte, de la trace d’un geste, de l'empreinte d'un événement, etc.., la sculpture est considérée comme résultante d'une pensée traduite à travers ses processus de création. Processus de création liés au geste -manuel ou mécanique- dont elle détient l'énergie et la mémoire.
 +
  
 
== [[Sculpture (BA)]]==
 
== [[Sculpture (BA)]]==

Version du 15 novembre 2017 à 13:53

http://www.erg.be/erg/local/cache-vignettes/L400xH300/arton120-1cc2f.jpg?1462086897

L'appellation "sculpture" est entendue dans son acceptation la plus large. Une discipline (individuelle ou collective) regroupant une diversité de pratiques, une discipline hétérogène et polymorphe, résolument tournée vers l'art de l'espace et de l’installation (discipline hybride où la sculpture interpénètre et questionne ses relations aux autres disciplines artistiques). Des pratiques aussi diverses que celles de l’image (photo, vidéo, cinéma...), des arts numériques, de la performance, de la lumière, du son, de l’intervention graphique ou picturale, de l'édition... peuvent être envisagées par l'étudiant qui les connecte à sa pratique de sculpteur. Le cours considère donc la sculpture dans sa pluralité, que ce soit au travers de pratiques revisitées issues de la modernité et recomposées dans notre présent, ou au travers de pratiques liées aux nouvelles technologies. Que la sculpture se manifeste sous la forme d’un objet (façonné ou prélevé), d’une structure, d’une série d’éléments disparates, d’une machinerie (high-tech ou bricolée), d’une installation sonore et/ou visuelle, d'une architecture, d’un environnement atmosphérique, d’un espace virtuel, d’une posture, d’un socle, du résidu d’un acte, de la trace d’un geste, de l'empreinte d'un événement, etc.., la sculpture est considérée comme résultante d'une pensée traduite à travers ses processus de création. Processus de création liés au geste -manuel ou mécanique- dont elle détient l'énergie et la mémoire.


Sculpture (BA)

Sculpture (MA)