Actions

Master A.P.S. (Atelier Pratiques Situées)

De erg

Enseignants: Didier Demorcy, Kobe Matthys

CONTEXTE : Collectifs militants, associations d'usager.es, coordinations d'habitant.es, prises de position de scientifiques critiques... se multiplient ces dernières années. Si leurs objets de lutte sont multiples (pauvreté, écologie, discriminations, santé mentale, migration, urbanisme, climat, etc.), toutes et tous sont confrontés à des normes techniques et administratives, des accords commerciaux et des règlements imposés par les États, les institutions internationales et/ou les multinationales.

Autant de décisions politiques s'appuyant sur des recommandations formulées par des experts - oscillant entre monde académique et lobbys. Autant de connaissances soi-disant objectives qui pourtant régentent de plus en plus intimement nos vies et fragilisent nos façons d'être. Certains des droits politiques et sociaux les plus anciennement acquis sont remis en cause. De nouveaux modes de production et de consommation que les bouleversements climatiques en cours appellent, sont subordonnés aux impératifs de la croissance et aux logiques extractivistes.

Face à de telles menaces, à de tels manquements, ces collectifs citoyens s'organisent, débattent, s'opposent et agissent à partir de dynamiques, de contextes, d'environnements et de modes d'existence qui leur sont propres. Ces luttes s'appuient sur la production collective de "savoirs situés"... c'est à dire de savoirs qui, notamment, refusent la soi-disant neutralité des connaissances scientifiques et s'engagent dans des recherches participatives et des pratiques locales qui tentent de prendre en compte l'ensemble des acteur.ices concerné.es – humain.es et non-humains. D'autres façons de faire mondes se risquent ; des types inédits de Communs s'expérimentent. De nouvelles écologies des savoirs et des pratiques émergent.

APS cherche plus spécifiquement à interroger et à expérimenter en quoi et comment des artistes peuvent entrer en relation / s'impliquer / accompagner / participer / collaborer / documenter / archiver / représenter / cartographier / questionner / critiquer / enquêter / inspirer / soutenir / contribuer / prolonger / ... ces différentes "luttes au présent" – et ce à partir de leurs expériences propres et de leurs pratiques artistiques spécifiques.


PROJET PÉDAGOGIQUE :

1° : APS propose donc au cours de l'année des rencontres publiques avec différentes personnes, différents collectifs impliqués dans des luttes, des controverses et des recherches – telles qu'évoquées plus haut. Ces invité.es sont incité.es à penser leur intervention en fonction du cadre spécifique d'une école d'art. Ces rencontres sont préparées et débriefées, durant les ateliers, selon des dispositifs spécifiques de prise de parole et de partage de savoirs. Les étudiant.es sont invité.es à participer à l'élaboration et à la critique de ces dispositifs.

2° : APS encadre et soutient le parcours singulier d’un travail, d'une aventure artistique (individuelle ou collective) dont les étudiant.es prennent l’initiative de façon autonome – tout en organisant des temps d'échanges mutuels et collectifs.

-tout au long des deux années de Master, les étudiant.es, membres de l'atelier, prennent le temps d'expérimenter et de formuler une proposition d’exposition concrète. Iels développent peu à peu la méthodologie qui correspond à leur proposition. Objectifs, critères, enjeux, cadre référentiel, contextes artistiques, politiques et historiques sont précisés au fur et à mesure.

-cette progression, ce trajet, prévoit dans un premier temps une période d’expérimentation assez libre et étendue. Ces recherches initiales sont suivies d'un temps d’analyse, de compréhension intime, de formulation d’hypothèses, de mise en commun (qui permettent d’envisager éventuellement la mise en place de pratiques collectives).

-à l'issue de ce temps de réflexion, l’expérimentation prend progressivement une forme de plus en plus précise : chaque étudiant.e

-les propositions qui en découlent sont ensuite mise à l'épreuve – situées, contextualisées – lors d'"accrochages tests" organisés périodiquement en lien avec les professeur.es d'option et de stage.

-pour aboutir au final à une réalisation matérielle présentée à l'occasion du jury externe de fin d'études.

3° Ce processus fait l'objet de discussions et de rencontres régulières fixées suivant un rythme plus ou moins rapproché et selon les besoins de chacun.e. Ces rencontres se déroulent soit lors d'entretiens individuels, soit en petits groupes de trois/quatre personnes afin d'inciter et de faciliter la prise de parole, les échanges et l’entraide.

4° Les pratiques des étudiant.es peuvent s’inscrire dans un registre introspectif - voire intime ; aussi bien que communautaire et sociétal ; adopter un point de vue documentaire ou fictionnel ; utiliser des méthodes empiriques ou théoriques. Toutes les pratiques des champs de l’art, de la narration, de la communication sont les bienvenues. Les activités de l’atelier peuvent être aussi connectées aux recherches plus "théoriques" engagées à l'occasion de la rédaction du mémoire de fin d'études.

5° APS encadre la rédaction d'un dossier évolutif et phasé. Ce dossier dont la rédaction est évolutive est se déroule durant les deux années de Master, permet de constituer progressivement et en quatre phases : une archive de leurs travaux et recherches  une esquisse argumentée de leur projet de fin de master ; un projet de jury – mise en espace, présentation, budget, etc ; un dossier de présentation de leurs démarches et de leurs travaux à utiliser lors de futurs contacts et rencontres professionnelles et/ou militantes. ÉVALUATION : elle est continue. Elle prend en compte l'implication des étudiant.es et la participation régulière aux rencontres organisées par APS avec les collectifs et personnes invité.es. Elle favorise également des moments de rencontres collégiales auxquels sont invité.es les enseignant.es des options et des stages suivis par les étudiant.es. Les critères d'évaluation mis en œuvre sont co-construits avec les étudiant.es.


Cours liés : Etude des artéfacts (M1-M2), Séminaire Politique et expérimentation graphiques