Actions

Histoire et actualité des arts / 20e et 21e siècles (B2) : Différence entre versions

De erg

 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Fichier:25B1A-28B1A - 25B2A - 28B2A Histoire des arts contemporains & avant-garde au XXe siècle.pdf|vignette|fiche d'activité d’apprentissage]]
+
 
Enseignante : [[Monique Renault]]
+
Enseignant : [[Sébastien Biset]]
  
 
Le cours examine la peinture du XIXe siècle, en s'attachant aux grands moments de ruptures et de mutations, jusqu'aux processus de déstructuration instaurés par l'art moderne, et au passage d'un espace et d'un temps absolus et stables (newtoniens) et d'un art de la représentation, à une pluralitė d'espaces-temps relatifs (einsteiniens) et à un art de la présence et de l'instable, du discontinu et de l'hétérogène, basé sur l'interaction des éléments constitutifs et l'implication du regard du spectateur dans l'achèvement de l'œuvre (mélange optique).
 
Le cours examine la peinture du XIXe siècle, en s'attachant aux grands moments de ruptures et de mutations, jusqu'aux processus de déstructuration instaurés par l'art moderne, et au passage d'un espace et d'un temps absolus et stables (newtoniens) et d'un art de la représentation, à une pluralitė d'espaces-temps relatifs (einsteiniens) et à un art de la présence et de l'instable, du discontinu et de l'hétérogène, basé sur l'interaction des éléments constitutifs et l'implication du regard du spectateur dans l'achèvement de l'œuvre (mélange optique).

Version actuelle datée du 10 septembre 2019 à 09:42

Enseignant : Sébastien Biset

Le cours examine la peinture du XIXe siècle, en s'attachant aux grands moments de ruptures et de mutations, jusqu'aux processus de déstructuration instaurés par l'art moderne, et au passage d'un espace et d'un temps absolus et stables (newtoniens) et d'un art de la représentation, à une pluralitė d'espaces-temps relatifs (einsteiniens) et à un art de la présence et de l'instable, du discontinu et de l'hétérogène, basé sur l'interaction des éléments constitutifs et l'implication du regard du spectateur dans l'achèvement de l'œuvre (mélange optique). Il fait grand cas du contexte de création des œuvres : biographie des artistes, histoire politique, religieuse et socio-économique, histoire des idées et des autres arts.